Albi, 'la ville rouge'

Kamperen op kleine gezinscamping in zuid-Frankrijk
    Pour les habitants et les touristes on a maintenu les marchés : le marché couvert est ouvert tous les matins sauf le lundi matin. En plus:
  • Place Sainte Cécile
    samedi matin
  • Place Fernand Pelloutier
    mardi- et samedi matin
  • Marché aux puces Halle de Castelviel
    samedi matin

Ville d’art avec une cathédrale, un centre-ville ancien et le Toulouse-Lautrec

Albi se trouve dans le département du Tarn de la région Midi-Pyrénées. Géographiquement, Albi se trouve à la limite du Massif central et la plaine du Tarn. Albi est connu, par l’emploi de briques rouges dans la construction de maisons, comme la « ville rouge ».L’église Saint-Sauveur avec son cloître est le monument le plus ancien de la ville. Sa construction remonte avant les Croisades contre les Cathares, en style roman, et fut postérieurement terminée en style gothique.

Aux siècles onze et douze il y eut de nombreuses guerres entre les nobles qui se disputaient l’hégémonie dans et autour de la ville. La cathédrale imposante et la Palais de la Berbie voisin sont des bâtiments impressionnants. L’évêque Bernard de Castanet fit construire le palais à partir de 1260. Vingt ans plus tard il donna l’ordre pour la construction de la cathédrale. Les deux furent construits pour souligner le pouvoir des évêques.

Après les guerres de religion les Cathares non catholiques avaient définitivement perdu contre les armées papales. C’est la raison pour laquelle à Albi il y a une cathédrale avec double fonction : château et église, pour que plus jamais personne ne puisse se faire l’idée de douter du pouvoir du pape.

L’église se trouve avec son arrière vers la ville et a une vue sur la rivière du Tarn. L’entrée ne se trouve pas à l’avant mais sur le côté, dans une aile qui par son style raffiné se diffère du reste de la forteresse robuste en briques. À l’intérieur des peintres et sculpteurs renommés ont développé tout leur talent pour décorer l’intérieur. Complètement dans la tradition de l’église–halle de la France méridionale, la nef et le chœur forment une unité. L’idée de défense qui prédominait l’architecture, et le matériau lourd ne permettaient pas une richesse de formes frivoles à l’extérieur de la cathédrale. L’intérieur de l’église est toutefois totalement différent. Là, l’église est presque partout recouverte de fresques du XV siècle, qui reflètent clairement des symptômes de la renaissance.

    Spectacles:
  • Cathedraal Sainte Cécile - construit entre le siècle XII et XVI, le baldaquin et la galerie du chœur sont le point culminant de la sculpture gothique
  • Palais de la Berbie - avec de magnifiques jardins qui donnent sur le Tarn.
  • Le musée Toulouse Lautrec - logé dans le Palais de la Berbie , abrite la plus importante collection publique de cet artiste du monde
  • Maison du Vieil Alby - On y trouve un des plus anciens ateliers artisanaux du vieux centre d’Albi
  • Golf d’Albi Lasbordes (Chateau de Lasbordes) - La plus longue de golf 18 trous dans le Tarn avec 6160 m ( Par 72 )
  • Golf de Florentin - Parcours de 18 trous (par 71 ) , au milieu du vignoble de Gaillac
gezinscamping in zuid Frankrijk met zwembad

Ácôté de la cathédrale, au Palais de la Berbie, un musée est aménagé avec des œuvres de Toulouse-Lautrec. Ce peintre est né en 1864 à Albi. Entre-temps, la rue où il est né a été appelée de son nom. Le peintre Toulouse-Lautrec trouva son inspiration dans la vie nocturne parisienne et l’alcool. Les scènes du Moulin Rouge, scandaleuses en leur époque, où les danseuses et de nombreuses autres femmes ‘de mauvaises mœurs’ jouaient un rôle prépondérant, sont rassemblées au musée. Si les personnages principaux étaient tout aussi charmés des capacités artistiques de Toulouse-Lautrec que les admirateurs modernes, reste une question sans réponse. La chanteuse Yvette Guilbert a griffé son commentaire près d’un portrait : “Toi, petit monstre, tu as fait de moi une personne détestable. Par une myopathie, ses jambes étaient trop courtes, donc il était certainement petit. Malgré ce handicap il mena une vie nocturne tellement turbulente, qu’il mourut à l’âge de seulement 37 ans.

Dans un grand nombre de restaurants à Albi on trouve les plats et vins régionaux de la ville voisine de Gaillac sur la carte. Les amateurs de cuisine d’orientation plus internationale trouveront également leur choix à Albi. Le Camerounais, Tunisien ou Marocain ont conquis un lieu fixe dans l’ancienne ville. On y trouve évidemment aussi la simple pizza.

‘Moderne’ était déjà un adjectif pour Albi au temps des Romains, mais alors comme lieu de service aux rives du Tarn. La construction d’un pont sur la rivière, vers la moitié du siècle XI, a fortifié le rôle important d’Albi comme centre commercial pour le vin, les vêtements, le pastel et les métaux. Le pont, entre-temps devenu le Vieux-Pont, a survécu les siècles et continue à être utilisé pour traverser la rivière. Il y est assisté par le Pont Neuf et un pont du chemin de fer. Dans la part nouvelle de la ville, La Madeleine, de l’autre côté, il ne se trouve, à part le Musée Lapérouse et la magnifique vue sur l’ancienne ville, que très peu de choses. À partir des Panoramas, le nom de « ville rouge » devient évident : tous les anciens bâtiments, y compris la cathédrale et le palais, sont érigés en brique rouge pour lesquelles la rivière fournissait une abondance de matériaux.

N’oubliez pas de faire une promenade dans le centre antique d’Albi où la lumière de jour semble envoûter les typiques maisons en briques de teintes d’ocre chaudes pour monter un décor de rouge sang dans la soirée, auquel Albi doit son surnom de « village rouge ». Dans le centre antique d’Albi, sur chaque maison est marqué un tableau qui en trois langues reflète l’histoire du lieu.
Au pied de la cathédrale se trouve un quartier qu’on oublie souvent. Jusqu’au XVIIIème siècle il était une communauté indépendante. Depuis lors les ruelles autour de la Rue du Castelviel, la pittoresque place et le cul-de-sac de la Rue du Paradis se trouvent sur les plans de la grande ville. Les habitants du petit Castelviel ne s’en préoccupent pas du tout, car ce n’est aucune honte de dire qu’on habite à Albi.